Le rencard

Pièce écrite  par : Leslie Bévillard

Affiche de la pièce
Interview de Leslie Bévillard, autrice, metteure en scène, comédienne
Affiche de la pièce
Bonjour Leslie, c’est la 3ème fois que tu écris une pièce de théâtre. Qu’est-ce qui t’a inspiré pour  » Ce rencard » ?
Oui j’en ai écrit 2 avant « Complètement givré” et “Comique strip girl”.
Alors en fait, moi j’aime bien écrire pour les filles mais la particularité de celle-ci, c’est qu’il y a un homme, mais c’est toujours les filles qui mènent la danse et ça j’aime bien. Il y a toujours beaucoup de rôles pour les hommes et les personnages féminins servent souvent la soupe, moi j’aime bien que ce soit l’inverse, un peu de pointe… que diable !
J’aime bien le thème de l’amitié, la famille, on le retrouve encore dans cette pièce mais j’avais envie de mettre une autre sous couche et aussi de parler de quelque chose d’un peu particulier : la transexualité, abordée ici de manière humoristique.
Comment s’est passé le casting de la pièce?
Alors Yohan, je le connais depuis très longtemps, c’est mon ami de cœur, on a fait beaucoup      de choses ensemble, mais jamais du théâtre, du coup j’ai pensé à lui pour partir avec moi dans cette aventure, c’était une évidence.
Déborah a participé à tous mes spectacles précédents, j’aime bien l’avoir à mes côtés dans mes projets parce qu’on parle le même langage, on se comprend, c’est important dans le jeu, de venir de la même famille de théâtre même si bien sûr, c’est enrichissant de découvrir d’autres personnes, mais on gagne du temps.
Et Helo, je la connais moins bien mais on avait déjà travaillé ensemble et en fait pour le personnage de Gladys, j’avais besoin de quelqu’un de très grand et en fait curieusement, il y a très peu de comédiennes très grandes.
Et il s’avère qu’elle est parfaite dans ce rôle déjanté, le rôle lui va à merveille. Le quatuor fonctionne vraiment bien, on est contents de jouer ensemble.
L’année passée, tu aurais dû venir avec « Et elles vécurent heureuses » mais finalement le tournage d’une série t’en a empêchée, es-tu contente de revenir à notre festival ?
Oui, j’étais vraiment déçue de pas pouvoir être là l’année passée mais j’étais en tournage de la série Disney “Week-end familly” et malheureusement je ne pouvais pas décaler.
Et là, cet été, on re-tourne encore la série sauf que cette fois j’ai imposé mes conditions. Je suis trop contente de revenir jouer et je leur ai bien dit que c’était non négociable.
Qu’est-ce que tu apprécies dans notre festival ?
Sans hésiter, les joies du plein air. Je me souviens avec Yannick, quand on avait joué “Vivons cachés pour être heureux”, il avait plu, et j’avais du coup dit que le toit avait une fuite et Yannick après avait enchaîné jusqu’à essorer sa chaussette sur scène, on avait vraiment beaucoup ri.
Jouer en extérieur c’est différent mais c’est vraiment top. Et puis votre festival est très convivial, vous avez un public fidèle, vous leur proposez des programmations toujours très différentes, les bénévoles sont supers, c’est vraiment un rendez-vous très chouette. Vous  avez du mérite !
Combien de temps t’as pris l’écriture ?
Alors c’est une pièce que j’avais commencée à écrire il y a longtemps, en 3 semaines et en fait, je l’ai ressortie pendant le confinement parce que j’avais envie après de remonter un spectacle. Et tous les ans, on fait le festival de la “Ferté sous Jouarre” et quand ils m’ont appelée, c’était la pièce que j’avais envie de leur proposer. On a donc fixé une date à la fin de  l’été et ensuite ce sont enchaînés l’apprentissage des textes et les répétitions à partir de novembre.
Quelles sont tes autres actualités en ce moment ?
Je viens de terminer le tournage d’un épisode de “Plus belle la vie” dans lequel j’ai eu un rôle dans lequel je me suis éclatée et j’y ai fait de très belles rencontres, c’était vraiment top. C’est une école incroyable parce que ça va vite, il y a beaucoup de plateaux, beaucoup de séquences, beaucoup de textes et j’en ressors enchantée. Et puis comme je l’ai dit précédemment, je repars pour le tournage de la 2ème saison de “Weekend Family” pendant environ deux mois et demi. Je suis toujours fascinée avec un regard d’enfant quand j’arrive sur des plateaux de tournage.
Au théâtre, quel est ton pire et ton meilleur souvenir?
Ah oui le pire souvenir, c’était sur la pièce “le Président, sa femme et moi” avec Alexandra Van der Noot, sa femme et moi. On était à Liège, et je me suis prise un gros clou au-dessus de la tête en me relevant d’une action et puis je continue à jouer, j’étais dans mon rôle et tout à coup j’entends les 1ers rangs : “elle saigne, elle saigne” et je vois tomber une goutte de sang mais je ne me voyais pas laisser en plan alors j’ai continué jusqu’au bout. Et ensuite je suis allée aux urgences pour les points de suture.
Et mon meilleur souvenir, c’est quand un soir, tout le public et c’était une grosse salle de 2500 personnes m’a chanté “Happy Birthday”. C’était énorme, ça m’a bouleversée. Et c’est des moments comme ça qui te font oublier toutes les galères que tu as pu traverser, parce que c’est pas toujours facile d’être acteur.
Interview réalisée et rédigée par Virginie Doriot, bénévole au Festival de théâtre en Val de Luynes.

 

Casting de la pièce « Le rencard »

Leslie Bévillard
Elle débute sa carrière à la télévision en tant qu’animatrice de « La planète de Donkey Kong », pour laquelle elle remporte le 7 d’or de la meilleure émission jeunesse ; elle anime par la suite plusieurs émissions comme « Cocotiers sur Escales », « Carrément sport ».
Puis, elle décide de retourner vers son premier amour, la comédie. Elle rejoint le casting de nombreuses séries à succès: « Sous le soleil », Mme la Proviseure, « Plus belle la vie »… Et sera l’héroïne de la série jeunesse  » Une fille d’enfer. Son parcours l’amènera sur les planches dans
« Le président sa femme et moi », ou encore au côté d’Alil Vardar dans « Familles Recomposées »
Elle écrira et montera sa première pièce « Complètement Givrées ! » au festival d’Avignon et qui sera jouera à Paris pendant plusieurs années. Elle mettra en scène plusieurs comédies et un one man show.
La voici ce soir dans sa dernière écriture!
Floriane Muller
Formée aux Arts et Métiers du spectacle, au théâtre elle joue Molière, Peter Handke, Dugowson, Copi.
En parallèle elle crée un spectacle pour enfants puis elle jouera dans une dizaine de comédies contemporaines en tournée dans toute la France : « Arrête de pleurer » « Pénélope 1 et 2 » « Les vilaines », « Colors », le spectacle d’improvisation…ce qui l’amènera à jouer au Festival d’Avignon 9 ans de suite.
On l’a vu aussi au cinéma dans des comédies avec Alexandra Lamy ou Gad Merad.
Elle fait aussi de la pub et du doublage.
Depuis avril 2018, elle joue en alternance dans « J’aime beaucoup ce que vous faites » au Café de la gare à Paris.
Gladys, c’est le rencard de Léo !
 
Déborah Durand
Elle n’a pas voulu choisir, alors elle a fait les Beaux- Arts et elle est allée pousser la porte du Cours Simon.
Elle a commencé au théâtre dans le classique, avec
« Le Malade imaginaire et La « Fausse Suivante »…
Mais le cinéma est passé par là, avec un premier rôle avec Anémone et Richard Borhinger, dans « Les amours secrètes », une histoire d’amour impossible entre une juive et un soldat SS pendant la 2de Guerre mondiale. Elle découvre les différentes méthodes anglo-saxonnes à Londres et à New York et part jouer au Fringe Festival d’Edimbourg une comédie d’auteur féministe « Adult Orgasm escape from the zoo », en anglais. Elle joue au théâtre beaucoup de comédies (« Couple ouvert à deux battants », « Complètement Givrées », » Pour vivre heureux vivons couchés »…) mais aussi des pièces d’auteur comme La Ronde de Schnitzler.
Et au cinéma dans « Les folies fermières » !

Julien Barbier

Il se forme à l’atelier international du théâtre Blanche Salant dans le 11ème arrondissement après avoir fréquenté le conservatoire national de région de  Limoges.
On l’a vu à la télévision dans :
« Plus belle la vie » (Alex le stripteaseur)
« Le sang de la vigne »
« Section de recherches »
Au théâtre dans :
« Coup de foudre sans gluten » au théâtre de la Boussole
« La guerre des sexes » de Pascal Grégoire
« Chéri j’ai invité mon ex »
Au cinéma dans :
« A terre promise» Long métrage Lionel Bernardin
PRIX DU MEILLEUR ACTEUR au  Paris Indépendant Film Festival 2021
« Le collier rouge » de Jean Becker
« La loi de Murphy » de Christophe Campos
Un artiste complet !
Affiche de la pièce
Affiche de la pièce
Affiche de la pièce
Affiche de la pièce